Ça Se Passe Là-Haut

Ça Se Passe Là-Haut

L'infini se contemple indéfiniment.

Eric Simon

Astronomie, astrophysique, cosmologie, astroparticules...

Soutenir ce podcast Soutenir ce podcast
En cours de lecture

#1604 : Détecter le halo étendu des galaxies naines ultra-faibles

L'existence possible de halos stellaires dans les galaxies de très faible masse est aujourd'hui intensément discutée après quelques découvertes récentes d'étoiles situées à la périphérie des galaxies naines du Groupe Local. Une équipe d'astrophysiciens vient d'explorer la périphérie de 45 galaxies naines ultrafaibles en se focalisant sur des étoiles de type RR Lyrae. Ils démontrent que 33% des galaxies naines très faiblement lumineuses possèdent effectivement des populations d'étoiles étendues. Leur étude est parue dans The Astronomical Journal.
https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2024/01/detecter-le-halo-etendu-des-galaxies.html

Source

Extended Stellar Populations in Ultrafaint Dwarf Galaxies
Elisa A. Tau, A. Katherina Vivas, and Clara E. Martínez-Vázquez
The Astronomical Journal, Volume 167, Number 2 (12 january 2024)
https://doi.org/10.3847/1538-3881/ad1509

En cours de lecture

#1603 : Le système binaire qui a survécu à une explosion de supernova

Le 18 octobre dernier, je vous relatais la découverte d'une oscillation périodique dans la courbe de lumière de la supernova nommée SN 2022 jli. Aujourd'hui, une autre équipe d'astrophysiciens analyse de plus amples données sur cette supernova et est en mesure de mieux cerner ce qui se passe. Ils publient leur étude dans Nature cette semaine.
https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2024/01/le-systeme-binaire-qui-survecu-une.html

Source

A 12.4-day periodicity in a close binary system after a supernova
Ping Chen, et al.
Nature volume 625 (10 january 2024)
https://doi.org/10.1038/s41586-023-06787-x

En cours de lecture

Nube : la plus grande galaxie ultra-diffuse à ce jour

Un groupe d'astrophysiciens a découvert par hasard une galaxie naine quasi invisible tellement elle possède peu d'étoiles. Cette galaxie, qui a été nommée Nube ("nuage" en espagnol), est ultra-diffuse mais bien grande et possède une bonne quantité de masse invisible, ce qui permet de contraindre les caractéristiques de la matière noire. L'étude est parue dans Astronomy&Astrophysics.
https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2024/01/nube-la-plus-grande-galaxie-ultra.html

Source

An almost dark galaxy with the mass of the Small Magellanic Cloud
Mireia Montes et al.
A&A Volume 681, (9 January 2024)
https://doi.org/10.1051/0004-6361/202347667

En cours de lecture

#1601 : Les "îles magiques" des lacs de Titan : de la matière organique poreuse

Les deux énigmes les plus intrigantes concernant les lacs et les mers de Titan sont d'une part le calme extrême de ces lacs, avec des hauteurs de vagues inférieures à quelques millimètres seulement, et d'autre part ce que les planétologues ont nommé les "îles magiques", des caractéristiques transitoires qui ont été observées par le radar de la sonde Cassini, comme des caractéristiques brillantes sur les deux plus grandes mers de Titan, Ligeia Mare et Kraken Mare. Une étude théorique venant d'être publiée dans Geophysical Research Letters s'intéresse aux îles magiques et montre qu'il doit s'agir de matière organique sous diverses formes flottant à la surface de l'éthane liquide.
https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2024/01/les-iles-magiques-des-lacs-de-titan-de.html

Source

The Fate of Simple Organics on Titan's Surface: A Theoretical Perspective
Xinting Yu, et al.
Geophysical Research Letters (04 January 2024)
https://doi.org/10.1029/2023GL106156

En cours de lecture

#1600 : Découverte d'un lien entre sursauts radio rapides répétitifs et non-répétitifs

Dans une nouvelle étude que vient de publier Nature Astronomy, des astrophysiciens européens ont utilisé des radiotélescopes en Suède, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Pologne pour surveiller la source répétitive de sursauts radio rapides qui se nomme FRB 20201124A. Avec cette étude la plus longue jamais réalisée sur une source de FRB répétitf, les chercheurs tissent enfin le lien avec les FRB uniques, ceux qui ne se sont jamais (encore) répétés.
https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2024/01/decouverte-dun-lien-entre-sursauts.html

Source

A link between Repeating and non-repeating fast radio bursts through Their Energy Distributions , dans
Franz Kirsten et al.
Nature Astronomy (4 january 2024)
https://doi.org/10.1038/s41550-023-02153-z