Ça Se Passe Là-Haut

Ça Se Passe Là-Haut

L'infini se contemple indéfiniment.

Eric Simon

Astronomie, astrophysique, cosmologie, astroparticules...

En cours de lecture

#1176 : Nouvelle preuve d'alignement vitesse-axe de rotation pour un pulsar, cette fois en 3D

Des astrophysiciens chinois, américains, allemands et australiens viennent de mettre en évidence pour la première fois l'existence d'un alignement à 3D quasi parfait entre le vecteur vitesse d'un pulsar et son axe de rotation. Jusqu'à présent, une telle corrélation entre vitesse et axe de rotation avait été entrevue, mais seulement à 2 dimensions. Une étude parue dans Nature Astronomy.

En cours de lecture

#1175 : Observations de 3 horizons non causals dans le fond diffus cosmologique

[COSMOLOGIE] Un duo de théoriciens espagnols pense avoir trouvé une preuve observationnelle d'une violation du principe cosmologique d'anisotropie. Ils montrent l'existence de trois régions distinctes dans le fond diffus cosmologique, trois "horizons", qui ont des paramètres cosmologiques différents. De tels horizons non causals sont prédits par un modèle récent qui fournirait par ailleurs une explication à l'accélération de l'expansion et résoudrait facilement la tension sur le paramètre de Hubble-Lemaître H0. Une étude parue dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

En cours de lecture

#1174 : SN 2019yvr, la supernova incomprise

SN 2019yvr est une supernova de type Ib qui a explosé en décembre 2019. Mais chose rare, l'étoile qui se trouvait exactement au même endroit avait été observée 2 ans et demi avant. Le problème est que cette étoile, d'après ses caractéristiques, n'aurait jamais dû produire cette supernova... Une étude parue dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

En cours de lecture

#1173 : La Relativité Générale testée en champ fort grâce à la relation I-Love-Q des étoiles à neutrons

Des astrophysiciens viennent d'évaluer pour la première fois des paramètres fondamentaux d'une étoile à neutrons isolée : son moment d'inertie, son moment quadripolaire et son excentricité de surface, grâce à des mesures inédites du rayon et de la masse de l'étoile à neutrons. Ils leur permettent de tester la Relativité Générale en champ fort pour la première fois. Une étude parue dans Physical Review Letters.

En cours de lecture

#1172 : Naines blanches : un effet dynamo à l'origine des forts champs magnétiques

Une équipe d'astrophysiciens propose une solution très élégante pour expliquer la grande diversité de la magnétisation des étoiles naines blanches, certaines possédant de très forts champs magnétiques et d'autres pas du tout. Les spécialistes se grattaient la tête depuis très longtemps... L'étude est publiée dans Nature Astronomy.