Ça Se Passe Là-Haut

Ça Se Passe Là-Haut

L'infini se contemple indéfiniment.

Eric Simon

Astronomie, astrophysique, cosmologie, astroparticules...

En cours de lecture

#1191 : Le théorème de la surface des trous noirs de Hawking vérifié par les ondes gravitationnelles

Aujourd'hui, l'une des lois les plus célèbres concernant les trous noirs, le théorème de la surface qui a été écrit par Stephen Hawking en 1974, vient d'être confirmée par les ondes gravitationnelles. Selon ce théorème, la surface des trous noirs ne peut pas diminuer au fil du temps, notamment lorsqu'ils produisent des ondes gravitationnelles. Une étude parue dans Physical Review Letters intitulée Testing the black-hole area law with GW150914.

En cours de lecture

#1190 : L'origine des bras spiraux du disque protoplanétaire de Elias 2-27

Depuis des décennies, les astronomes étudient les disques protoplanétaires pour tenter de résoudre les détails de la genèse des planètes. Grâce à ALMA, une équipe a, pour la première fois, observé en détail les structures spiralées du disque protoplanétaire massif d'une jeune étoile, Elias 2-27, située à 378 années-lumière. Teresa Paneque Carreño (Université de Santiago, Chili) et ses collaborateurs publient leurs résultats dans The Astrophysical Journal sous le titre Spiral Arms and a Massive Dust Disk with non-Keplerian Kinematics: Possible Evidence for Gravitational Instability in the Disk of Elias 2-27.

En cours de lecture

#1189 : Bételgeuse : confirmation de son obscurcissement par sa poussière

Une équipe internationale confirme la cause de la forte baisse de luminosité de Bételgeuse durant l'hiver 2019-2020. C'est bien une grosse quantité de poussière que la supergéante rouge a produit et qui a obscurci une grande partie de son hémisphère sud. L'étude intitulée A dusty veil shading Betelgeuse during its Great Dimming est parue aujourd'hui dans Nature.

En cours de lecture

#1188 : Observation d'une rotation des filaments cosmiques à très grande échelle

En cartographiant le mouvement des galaxies dans les immenses filaments qui forment la toile cosmique, des astronomes chinois, allemand et estonien, ont découvert que ces longues structures de galaxies et de matière noire tournent à l'échelle de centaines de millions d'années-lumière. Une rotation à des échelles aussi énormes n'a jamais été observée auparavant. Les résultats sont publiés dans Nature Astronomy sous le titre Possible observational evidence for cosmic filament spin.

En cours de lecture

#1187 : Variation du flux de rayons cosmiques galactiques en fonction de l'activité solaire

L'activité magnétique du Soleil influe significativement sur le flux des rayons cosmiques galactiques qui parviennent jusqu'à la Terre (ou la Lune). On vient encore d'en avoir la preuve avec de nouveaux résultats de suivi sur une longue durée, qui montrent un nouveau record de flux de rayons cosmiques en 2020, qui coïncide avec la période d'activité solaire la moins intense observée depuis 60 ans... L'article de l'équipe chinoise est paru dans The Astrophysical Journal Supplement Series sous le titre Variations of the Galactic Cosmic Rays in the Recent Solar Cycles.