Ça Se Passe Là-Haut

Ça Se Passe Là-Haut

L'infini se contemple indéfiniment.

Eric Simon

Astronomie, astrophysique, cosmologie, astroparticules...

Podcast
En cours de lecture

Alors, matière noire ou pas matière noire ?

antiprotons-dm.mp3

antiprotons-dm.mp3

Télécharger Télécharger ( 7,3 Mo )

Alors qu'il y a quelques jours à peine, je vous relatais des observations réfutant l'explication de l'excès de rayons gamma du centre galactique par l'annihilation de particules massives formant la matière noire, aujourd'hui, deux études indépendantes arrivent à la conclusion inverse, en utilisant l'excès d'antiprotons observé par le détecteur AMS-02.

Podcast
En cours de lecture

NICER, un nouveau télescope bientôt à bord de l'ISS

nicer.mp3

Le premier juin prochain s’envolera à bord d’un cargo de ravitaillement de SpaceX un instrument mi-télescope-mi détecteur. NICER (Neutron star Interior Composition Explorer) sera installé à bord de l’ISS pour étudier le rayonnement X en provenance des étoiles à neutrons pour mieux comprendre leur composition.

Podcast
En cours de lecture

Confirmation de l’origine astrophysique de l’excès de rayons gamma du centre galactique

gev-excess.mp3

Les nouveaux résultats du télescope gamma Fermi-LAT sont très clairs : l’excès de rayons gamma au centre de notre galaxie provient d’une grande population de pulsars et non pas de réactions de particules de matière noire. Ils viennent donc refermer une question ouverte il y a une dizaine d’années.

Podcast
En cours de lecture

Et si la matière sombre était constituée de bosons ultra-légers ?

boson-dm.mp3

Une étude effectuée sur 13 amas de galaxies par des observations de l'émission X du gaz chaud vient de tester l'hypothèse que la matière sombre (matière noire) soit constituée de bosons très légers, formant une matière noire "floue". Les observations apparaissent plus cohérentes avec ce modèle qu'avec celui de la matière noire froide...

Podcast
En cours de lecture

Première mesure des fluctuations à petite échelle du gaz intergalactique

igm-fluctu.mp3

La première mesure des variations à petite échelle du gaz intergalactique vient d’être publiée. Pour arriver à ce résultat sur la matière très diffuse qui peuple le « vide » cosmique, les astronomes ont observé l’atténuation de paires de quasars distants.

Podcast
En cours de lecture

XB091D, le pulsar le plus lent observé au sein d'un amas globulaire

pulsar-lent.mp3

Une équipe de chercheurs russes, français et italiens vient de publier une étude caractérisant le pulsar le plus lent trouvé dans un amas globulaire. Ce pulsar est situé dans la galaxie d'Andromède et semble être tout juste en train de réaccélérer sa rotation...

Podcast
En cours de lecture

L'héliosphère plus sphérique et compacte que ce que l'on pensait

heliosphere.mp3

L’héliosphère, la zone magnétisée entourant le Soleil, produite par les particules chargées du vent solaire, vient d’être remesurée à partir de données obtenues par les sondes Voyager et Cassini. Sa forme serait plus ronde que ce que l’on pensait auparavant.

Podcast
En cours de lecture

Découverte d'une supernova de type Ia démultipliée 4 fois par lentille gravitionnelle

supernovax4.mp3

Des astronomes ont trouvé pour la première fois une supernova de type Ia démultipliée 4 fois par effet de lentille gravitationnelle. Les différents trajets de la lumière de cette supernova permettent de fournir des mesures plus précises du taux d'expansion de l'Univers.

Podcast
En cours de lecture

Un vaste halo d’hydrogène diffus englobe notre galaxie

galaxy-hydrogen.mp3

galaxy-hydrogen.mp3

Télécharger Télécharger ( 7 Mo )

Notre galaxie est bien englobée dans un très vaste halo d’hydrogène diffus, c’est ce que viennent de montrer des astronomes américain et chinois en observant l’atténuation de la lumière provenant de plus de 700 000 galaxies. La masse de ce gaz correspond à la fraction jusqu’alors non visible de la matière ordinaire formant la Voie Lactée.

Podcast
En cours de lecture

L'anomalie des antineutrinos de réacteurs probablement résolue

daya-bay.mp3

Je vous ai souvent parlé ici de l'"anomalie des antineutrinos de réacteurs", une anomalie du flux d'antineutrinos électroniques observée depuis très longtemps auprès de nombreux réacteurs nucléaires. Cette anomalie est intrigante car elle pourrait mener sur la piste de l'existence d'un quatrième neutrino, dit stérile, un candidat sérieux pour expliquer la matière sombre... Mais une nouvelle mesure de l'expérience Daya Bay en Chine vient de mettre le doigt sur la raison très probable de cette anomalie vis à vis du modèle théorique; c'est la théorie qui serait en cause...

Podcast
En cours de lecture

Détection d'hydrogène dans les panaches d'Encelade, signe d'activité hydrothermale

encelade-hydro.mp3

encelade-hydro.mp3

Télécharger Télécharger ( 4,5 Mo )

La NASA vient de l'annoncer lors d'une conférence de presse dont elle a le secret, entre teasing, emphase et buzz : la sonde Cassini lors de son dernier survol d'Encelade autour de Saturne, a trouvé des molécules de dihydrogène dans les panaches du pôle sud, où elle devait plonger pour traverser les geysers et tenter d'en analyser la composition. Parallèlement, les scientifiques américains relatent des observations de Hubble sur Europe, satellite de Jupiter, qui confirment la présence de panaches très similaires à ceux d'Encelade.

Podcast
En cours de lecture

Un pont de matière sombre relie les paires de galaxies

bridge-dm.mp3

Dans le modèle standard décrivant la formation des grandes structures cosmiques, un réseau de filaments de matière noire doit connecter entre eux les halos de matière noire entourant les galaxies. Une étude statistique effectuée sur 23000 galaxies regroupées en paires vient de montrer, grâce à l'effet de "lentille gravitationnelle faible", l'existence de tels ponts de matière noire entre galaxies.

Podcast
En cours de lecture

Observation d'une galaxie très faiblement lumineuse située 700 millions d'années après le Big Bang

galaxy-reionis.mp3

galaxy-reionis.mp3

Télécharger Télécharger ( 6,2 Mo )

Les galaxies les plus lointaines observées, situées entre 500 millions et 800 millions d'années après le Big Bang, ont souvent été détectées grâce à leur forte luminosité relative, ce qui ne les rend pas forcément représentatives de la population des galaxies primordiales de l'époque. Aujourd'hui, c'est une galaxie très normale, donc faiblement lumineuse, qui vient d'être observée à l'époque de la réionisation de l'Univers (700 millions d'années après la singularité initiale). L'équipe d'astronomes américains, européens et australiens publient leur observation dans Nature Astronomy.

Podcast
En cours de lecture

GERDA bat un nouveau record dans la traque aux neutrinos de Majorana

gerda.mp3

Pourquoi y a-t-il plus de matière que d'antimatière dans l'Univers ? Cette question est aujourd'hui l'une des plus importantes que se posent les physiciens des particules, les astrophysiciens et les cosmologistes. Alors que le modèle standard de la physique des particules n'explique pas cette différence, des extensions du modèle standard peuvent, elles, l'expliquer, mais sous la condition que le neutrino ait un comportement particulier, celui d'être sa propre anti-particule. Cette idée a été imaginée dans les années 1930 par le (génial) physicien italien Ettore Majorana. Aujourd'hui, plusieurs expériences tentent de mettre en évidence ce comportement des neutrinos. La plus avancée d'entre elles, GERDA (GERmanium Detector Array) vient de fournir ses derniers résultats, négatifs, mais époustouflants.

Podcast
En cours de lecture

Découverte de 2 nouvelles galaxies minuscules munies de trous noirs supermassifs

ucd2.mp3

Deux cas de trous noirs supermassifs situés au centre de galaxies naines ultra-compactes viennent d'être trouvés, ils viennent donc s'ajouter à l'unique cas (jusque là) découvert il y a trois ans. Ces galaxies sont si petites et ces trous noirs si gros qu'à eux seuls, ils représentent plus de 10% de la masse de leur galaxie.